Courir pour les Restos du Coeur…

Rédigé le
04-02-2019 par
Cathy Gastellu

J’ai pas de solution pour te changer la vie
Mais si je peux t’aider quelques heures, allons-y
Y’a bien d’autres misères, trop pour un inventaire
Mais ça se passe ici, ici et aujourd’hui.”

Dimanche 03 février à 9h45, ça se bousculait devant Décathlon à Lescar. Un tapis rouge déroulé pour l’occasion le long du centre commercial Quartier Libre et au bout, l’arche d’arrivé pour cette première édition de la course des Restos du Coeur à Lescar.

Même si le parcours a été déplacé du quartier de Trespoey aux remparts de Lescar, et s’est rallongé de 6 à 8 km, l’engouement pour cette course solidaire se faisait tout autant ressentir, avec 307 coureurs motivés sur la ligne de départ.

Le principe reste inchangé : une inscription à 8€ ou bien un don en denrées alimentaires, le tout pour la même cause, cette association fondée il y a plus de 30 ans par Coluche quand il a lancé “sa petite idée comme ça” à l’antenne d’Europe 1 en septembre 1985.

Les Montardons ont répondu présents et ne sont pas passés inaperçus : malgré le -1°C au départ, le froid se faisait vite oublier, à part quelques dérapages artistiques dans les virages restés à l’ombre et une glissade ou deux sur les passerelles en bois.

Un beau Trail Urbain comme format pour cette édition avec de belles lignes droites au départ et à l’arrivée pour les amateurs de la vitesse et du bitume, et une partie plus technique en montant vers la cité historique de Lescar, avec ses escaliers étroits, ses remparts, des pavés et de petits passages en single ; autant de difficultés à négocier, qui n’ont pas empêché Peio Bergé de décrocher une très belle 9ième place en 28:35, à peine plus de deux minutes après le vainqueur Xavier Lartigue, qui a bouclé le parcours en 26:16 à plus de 18 km/h.

Ludo Casenave termine 38ième en 32:29, et avec Ahmed, nous terminons 88ième en 36:31 après de fous rires en descendant les escaliers ou à négocier les passages en single le long du canal.

Une très beau souvenir et une belle course à tenter pour ceux qui aiment les parcours rapides mais pas monotones. Une organisation au top pour une grande première, des bénévoles disponibles et souriants et une ambiance que donnait envie de revenir l’année prochaine !


Publié dans : Non classé

Leave a Reply

Montardon d'Achille